Lancement du projet 23 09 2020 > Speed dating présentation projets

 "Speed-dating"  Présentation de 6 projets le mardi 9 juin de 9h à 12h.

« En vue de la labélisation d’un certain nombre de projets de recherche proposés par des entreprises de l’EdTech dans le cadre du CréativLab (action 4), 6 projets seront présentés cette année lors d’un « speed-dating » qui se tiendra mardi 9 juin de 9h à 12h. Cette rencontre virtuelle permettra aux chercheurs et enseignants-chercheurs du périmètre d’Ampiric, aux enseignants, et autres acteurs de l’éducation de l’Académie d’échanger directement avec les représentants des entreprises afin de co-construire de véritables questions de recherche et de fédérer les différents intérêts autour des projets concernés. »

 

PROJET 1 :
Franck Tarpin-Bernard, directeur général de SBT-Human (s) Matter, une entreprise du secteur du digital, porte un projet auquel souhaite s’associer Vincent Poussou, directeur des publics et du numérique à la Réunion des Musées Nationaux – Grand Palais (RMN-GP). L’ambition est de co-créer avec les partenaires (AMPIRIC et RMN-GP) une nouvelle version de l’application mobile www.petitprof.frLe 1er avantage de ce projet est que la technologie existe. Il convient de l’adapter en fonction des besoins des enseignants afin d’améliorer les savoirs fondamentaux et grâce aux ressources mises à disposition en histoire de l’art par la Réunion des Musées Nationaux. Le second avantage est qu’au bout d’un an, la nouvelle application, enrichie de nouveaux contenus, est lancée. Elle peut faire l’objet d’une première étude de faisabilité/acceptabilité. Elle entre alors dans la phase d’évaluation du CréativLab, auprès des 8 réseaux académiques, afin de mesurer les effets de cette nouvelle façon de faire travailler les enfants en classe et/ou à la maison.

  

PROJET 2 : 
Florent Teyras, consultant pédagogique, au sein de la société MY-SERIOUS-GAMES, entreprise spécialisée dans les Ingénieries de formation numérique innovantes, propose un projet global. Il s’agit de la co-construire d’un outil numérique permettant, à la fois, l’accompagnement des professeurs (1er et 2nd degré) dans la gestion de l’individualisation des parcours pédagogiques, dans l’évaluation des élèves et dans la communication avec l’ensemble des acteurs (collègues, chefs d’établissement, parents). MY-SERIOUS-GAMES possède un grand savoir-faire pour répondre aux sollicitations des acteurs de la formation. L’entreprise désire développer ce projet à partir des besoins des enseignants, de leurs manières de faire et des difficultés rencontrées. 

 

PROJET 3 et 4 : 
Julien Caporal et Stéphanie Philippe, associé et responsable de la R&D de l’entreprise Manzalab, qui créé des expériences digitales de réalité virtuelle, soumettent deux projets. Le premier « ENGAGE » veut inscrire Ampiric dans un projet européen Erasmus, porté par un consortium de cinq entités : PSB (business school, France) est coordinateur, EUC (université de Chypre), DBS (business school, Irlande), Bakhtech (PME spécialisée dans l'accessibilité numérique, France), et Manzalab. Il s'agit de travailler sur le concept du learning lab : méthodologie, formation des enseignants, intégration d'outils digitaux dans les parcours, test, avec un axe « accessibilité ». L'objectif global est de favoriser l'engagement des apprenants et la créativité (des enseignants, des étudiants), en reprenant les thèmes multimodalité, experiencing, jeu, apprentissage digital. La démarche d'expérimentation vise à produire des résultats quant à l'apport de ces outils et de ces démarches pour l'apprentissage.

Le second projet consiste à mettre à disposition des enseignants une boîte à outils numériques développés par l’entreprise. L’idée est d’améliorer les interfaces de réalité virtuelle (TEEMEX) à partir de nouveaux contenus proposés par les enseignants/chercheurs et de co-construire des parcours multimodaux.  

 

PROJET 5 : 
Philippe Barq, directeur, Centre de formation Interfora, désire lancer une thèse Cifre dans le cadre de son projet ADESIF (Adaptation DEs Supports, Individualisation des Formations). Il est à la recherche d’un laboratoire qui encadrera le doctorant en collaboration avec Interfora. L’objectif est de développer une « offre de services » aux apprentis des CFA, et utilisable au sein des INSPÉ, avec une démarche pédagogique renouvelée et adaptée aux besoins et aux attentes personnels.  

 

PROJET 6 :
Le projet Campustela, porté par la Région académique, vient s’ajouter à la liste des projets faisant l’objet de l'AMI pour l’attribution d’un ou deux contrat(s) de bourse CIFRE.  

 

Personnes connectées : 1 Flux RSS